LA PSYCHOPHANIE

La psychophanie est un outil technique thérapeutique qui permet d’accéder à des zones non conscientes de la psyché.

 

POUR QUI?

La psychophanie s'adresse à chacun d'entre nous (jeune enfant, enfant, adolescent, adulte, personne âgée).
En parfaite santé ou ayant tout type de difficulté physique, comportementale ou psychique, en situation de handicap ou de maladie.

POURQUOI?

C'est une thérapie courte et complète au service de la connaissance de soi, afin de mieux se connaître intérieurement.

La psychophanie est un accélérateur de prise de conscience.

Cet outil permet d’aller mieux, de se libérer du poids du passé, de changer des choses dans sa vie et dans sa relation aux autres, d’alléger des souffrances psychologiques, des peurs, de libérer la parole, et d’accepter certains traits de notre caractère ou certains de nos comportements.

La psychophanie a aussi pour but de faire tomber nos freins, notre mal être. Nous faire lâcher prise, lâcher des émotions qui nous empêchent d’avancer, trouver l’apaisement profond, gagner du temps…

COMMENT?

Avant toute chose il est indispensable d’avoir l’adhésion du patient et du thérapeute pour entreprendre une séance de psychophanie. La psychophanie ne peut pas fonctionner sans cet accord mutuel.

Le patient pose sa main sur le poignet du thérapeute afin d’instaurer le lien.

​​

S’effectue alors un branchement télépathique  entre l’inconscient du patient et l’inconscient du thérapeute; l’inconscient du patient vient piocher dans la bibliothèque lexicale et dans les expériences et les connaissances du thérapeute pour s’exprimer, et pour se dire les mots qu’il a à se dire. (Pas besoin de les exprimer oralement, c’est l’inconscient qui parle).

Muni d’un ordinateur, le thérapeute va taper le texte dicté silencieusement par l’inconscient du patient. Le patient va se dire ce qu’il a à se dire sans que son mental n’intervienne.

Entre deux phases d’écriture, des échanges au niveau conscient vont permettre de rebondir et de faire avancer les choses dans le sens choisi par le patient.  Aucune interprétation du thérapeute,  seuls le vécu, le ressenti et l’expérience du patient comptent dans les échanges.​

LES EFFETS THERAPEUTIQUES

 

Impossible d'établir une liste exhaustive des effets thérapeutiques de la psychophanie, tant celle-ci est riche. En effet, il faut faire l'expérience de cet outil pour en comprendre les subtilités et en saisir sa justesse. En voici quelques exemples : 

- Met en mots quelque chose qu’on sait plus ou moins confusément mais qu’on n’ose pas verbaliser.

 - Libère de quelque chose que le mental connaît mais qu’il n’est pas parvenu à dépasser et le fait de le taper aide à l’accepter et le transformer : allègement.

- Permet de prendre conscience du mode de fonctionnement, de l’origine du mal être ou des répétitions. Accélérateur des prises de conscience, c’est grâce à cette accélération que peuvent se produire des changements rapides. La prise de conscience formulée n’est pas un aboutissement comme peut l’être la compréhension intellectuelle, la conceptualisation des causes ou symptômes mais un point de départ.

- Fait remonter des informations au conscient, d’autant plus qu’elle débouche très vite sur des registres difficilement accessibles par les thérapies habituelles, vie fœtale, conception ou transgénérationnel. L’expression de mémoires inconscientes, souvent transgénérationnelles les rend actives et les libère, et au-delà de l’information elle-même il peut se créer un espace dans lequel le facilité va installer ses propres marques.

- Permet de se donner une autre lecture de son propre vécu, un éclairage différent, comme si des éléments dispersés se reliaient et s’articulaient ; on pourrait parler d’un puzzle qui s’assemble et une fois assemblé, on se rend compte que tout s’imbrique bien.


- Aide à s’approprier sa propre histoire et ainsi passer de son passé à son futur , le résultat c’est d’outre des changements d’attitude et de mode de fonctionnement, des choses concrètes: changement de métier, union, grossesse...

Man mains sur un clavier

SEANCES

FREQUENCE DES ECHANGES & DUREE

1h à 1h15 sont nécessaires pour réaliser une séance de psychophanie.

Il faut prévoir environ 4 séances au minimum pour faire un travail approfondi, à raison d’1 séance toutes les 3 à 4 semaines environ.

Les séances peuvent être réalisées à mon cabinet ou à domicile (en présentiel ou à distance).

 

HISTORIQUE

Le concept de Communication Facilitée a été développé en Australie dans les années 1980 pour des enfants souffrant d'infirmité motrice cérébrale, par la pédagogue Rosemary Crossley.  C'est au départ un processus de communication, destiné à pallier l'absence de langage chez des personnes dans l'impossibilité de s'exprimer. 
Anne-Marguerite Vexiau, orthophoniste, a introduit en France la Communication Facilitée. Ses deux livres, "Je choisis ta main pour parler" chez Robert Laffont et "Un clavier pour tout dire" chez Desclée de Brouwer, témoignent de son expérience.
A partir de son travail auprès d'enfants handicapés, elle a étendu l'utilisation de la Communication Facilitée aux personnes valides, enfants et adultes. Cette utilisation de la méthode en communication profonde s'est avérée thérapeutique. On l'appelle la Psychophanie, du grec "psyché" âme et "phanein" mettre au jour.

.

 

Suivre

  • Facebook

©2019 by www.alexiagraphotherapeute.com. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now